Le taux d’occupation (ou TO) est le ratio entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres disponibles dont l’hôtel dispose. Il exprime la part des places occupées sur la totalité des places disponibles pour savoir quel part de l’hôtel est occupé. Il se traduit en pourcentage. Il se calcule sur la période souhaitée et se compare d’une période ou d’une année sur l’autre.

Prenons l’exemple d’un hôtel de 100 chambres dont 70 sont occupées. Ce jour-là, le taux d’occupation est donc de 70%. Pour l’estimer sur une période, par exemple une semaine, multiplié le nombre de chambres par le nombre de jours donc 100 x 7 = 700 chambres en tout. Cette semaine-là, 455 chambres ont été louées. Le TO est donc de 455 / 700 x 100 = 65%.

Le taux d’occupation est un excellent indicateur pour connaître l’attractivité de l’hôtel et de ses tarifs. Connaître son pourcentage de chambres louées donne une indication essentielle sur sa fréquentation. Cela traduit également la saisonnalité de l’établissement hôtelier et le dynamisme de la demande dans l’environnement de l’hôtel. L’interprétation dépend bien entendu de l’environnement de l’hôtel, de sa saison et de ses tarifs. Bien que cet indicateur soit essentiel, il s’utilise dans un environnement d’analyse avec d’autres indicateurs de yield management. Par exemple le RevPAR, le prix moyen, et bien d’autres…

Pour augmenter le taux d’occupation (aussi appelé TO) de son hôtel, il faut commencer par bien analyser sa stratégie tarifaire, son environnement concurrentiel, son positionnement et sa réputation. Vendre sa chambre au bon prix est essentiel pour avoir un TO performant, en s‘adaptant à la saison et aux évènements locaux. Il est également essentiel d’être visible en ligne et de proposer des offres attractives pour vous démarquer des autres établissements à proximité.

X